Un an déjà. Le temps passe tellement vite (oh et puis tant mieux, J-3 avant Madrid !)...
Et malgré tout, l'histoire continue. Good bye darling, I'll see you very soon!


Je n'ai pas peur de la route
Faudrait voir, faut qu'on y goûte
Des méandres au creux des reins
Et tout ira bien (là)

Le vent l'emportera

Ton message à la Grande Ourse
Et la trajectoire de la course
Un instantané de velours
Même s'il ne sert à rien (va)

Le vent l'emportera
Tout disparaîtra mais
Le vent nous portera

La caresse et la mitraille
(et) Cette plaie qui nous tiraille
Le palais des autres jours
D'hier et demain

Le vent les portera

Génétique en bandoulière
Des chromosomes dans l'atmosphère
Des taxis pour les galaxies
Et mon tapis volant dis ?

Le vent l'emportera
Tout disparaîtra mais
Le vent nous portera

Ce parfum de nos années mortes
Ce qui peut frapper à ta porte
Infinité de destin
On en pose un et qu'est-ce qu'on en retient ?

Le vent l'emportera

Pendant que la marée monte
(et) Que chacun refait ses comptes
J'emmène au creux de mon ombre
Des poussières de toi

Le vent les portera
Tout disparaîtra mais
Le vent nous portera...