Le blog-notes [Archive]

 

En vrac, des idées, des pense-bêtes, des réactions épidermiques, le tout en musique.

mardi 31 juillet 2007

Le vent nous portera (Noir Désir, 2001)

Noir Désir | des Visages des Figures

Lire la suite

mercredi 25 juillet 2007

Le cake orange EXtraordinaire

Recette facile pour 2-3 personnes.
Préparation : 20 minutes
Cuisson : 45 minutes
Ingrédients :
  • 3 œufs
  • 150g de farine
  • 1 sachet de levure
  • huile d'olive
  • 12.5cl de lait
  • 100g de gruyère rapé
  • 100g de féta
  • 150g de sauce tomates-olives de chez Barilla
  • 2 tranches de jambon cru
  • basilic, sel, poivre

Encore une recette facile : on mélange tout et c'est prêt !

Pour plus de détails : dans un saladier, mélanger la farine, les œufs et la levure. Petite subtilité, faire chauffer le lait avec suffisamment d'huile d'olive pour arriver à 20cl (ce qui devrait nous faire 7.5 cl d'huile d'olive !), puis mélanger tout ça avec l'appareil de base. À ce moment-là, faire préchauffer le four à 180°C (Th.6). Rajouter à l'appareil le gruyère rapé, la sauce tomates, le jambon cru coupé en morceaux et la féta. Aromatiser avec du basilic, du sel et du poivre. Mettre dans un plat à cake sans beurrer puis directement au four.

Normalement, après 45 minutes de cuisson, on obtient un magnifique cake orange aux saveurs multiples, idéal pour un apéritif original. À déguster mi-chaud, avec un Fronton Château Montauriol 2004 aux saveurs jeunes et fruitées, légèrement frais.

Un succès inévitable. Éviter toutefois l'enchaînement avec une Déesse 2004 qui, malgré une bonne volonté évidente à base de Syrah et d'élevage en barrique lui donnant tout son corps, peut être fatal si l'on n'est que 2 à en profiter.

mardi 24 juillet 2007

OGM, le nerf de la guerre...

J'ai déjà eu l'occasion d'en parler ici et , les OGM portent en eux la promesse de belles catastrophes. Sinon environnemental, l'impact sur la santé devient préoccupant. Pire que ça, seuls les intérêts économiques de quelques multinationales priment. Par la faute d'un étiquetage pour le moins défaillant, les consommateurs sont de plus en plus confrontés à des produits contenant des OGM, sans le savoir. Les agriculteurs sont perdants, les consommateurs sont perdants, l'environnement est perdant, Monsanto est bien gagnant. En Europe, grâce à la pression de la population majoritairement hostile aux OGM (qui ne représentent pour l'instant que 0.05% des cultures), ceux-ci ne s'imposent pas. Pour l'instant...

« Pour les producteurs d'OGM, l'opinion des consommateurs reste le dernier verrou à faire sauter... »

Envoyé Spécial d'avril 2007, une enquête de Catherine Bertillet en 2 vidéos de 15 minutes (via Le Grand Ménage) :

samedi 21 juillet 2007

Tout le bonheur du monde (Sinsemilia, 2004)

Sinsemilia | Debout, les yeux ouverts

Lire la suite

Bush interdit officiellement la torture

C'est officiel : les agents de la CIA n'ont plus le droit de faire n'importe quoi sur les prisonniers (en particulier soupçonnés de terrorisme) pour leur soutirer des informations. On pense immédiatement à Guantanamo ou Abou Ghraïb. George W. Bush vient de signer un décret interdisant meurtres (!), tortures, mutilations et traitements cruels ou inhumains. Il garantit également aux prisonniers nourriture, abris, habillement et soins médicaux.

Ah, mais alors, ça veut dire qu'avant c'était pas comme ça ?

« Le porte-parole de la Maison Blanche, Tony Snow, a éludé la question disant simplement qu'elles [ces règles] le seront désormais. »

Mmmh... Joker donc. Bon, mais est-ce que ça veut dire que maintenant, les États-Unis vont appliquer les conventions et traités internationaux concernant les droits de l'homme (notamment la Convention de Genève) ?

« En dépit du nouveau décret, le président américain ne se sent pas lié par les Conventions de Genève qu'il entend interpréter à sa guise, en ce qui concerne les combattants ennemis. »

Sans commentaire...

[Source : RFI]

jeudi 19 juillet 2007

Walk the Line (James Mangold, 2006)

Walk the Line

Lire la suite

vendredi 13 juillet 2007

Et au milieu coule une rivière (Robert Redford, 1992)

Et au milieu coule une rivière

Lire la suite

mercredi 11 juillet 2007

In the Mood for Love (Wong Kar-Wai, 2000)

In the Mood for Love

Lire la suite

dimanche 8 juillet 2007

Décentralisation = piège à cons ?

Dans un très intéressant article du Monde Diplomatique, François Cusset développe un argumentaire à contre-courant : la décentralisation n'a fait qu'augmenter les inégalités territoriales tout en uniformisant l'imagerie locale :

« Parmi les curiosités héritées des années 1980 -cette décennie charnière dont procèdent directement nombre de nos impasses du moment-, un paradoxe ne surprend plus personne : la délégation de pouvoir aux villes et aux régions, la réhabilitation politique et culturelle de tous les « pays » de France ont surtout engendré la mise en concurrence féroce et publicitaire des mille recoins de l'Hexagone. En ce sens, la décentralisation a creusé une « fracture provinciale ». Car c'est bien là une conséquence, en partie involontaire, du train de mesures des deux septennats Mitterrand -les vingt-six lois et deux cent cinquante décrets de décentralisation passés entre 1981 et 1984-, lequel constituait aussi son projet le plus sincèrement démocratique. »

La suite ici...

Sans doute à méditer à l'heure où notre gouvernement cherche à nous vendre son projet de Nouvelle Université, consacrant l'autonomie des universités françaises (et en particulier, l'autonomie budgétaire)...

Voir également le film « Université en danger ».

vendredi 6 juillet 2007

Le CNE contraire au droit international

Est-ce un retour à l'équité employé-employeur ou bien simplement une péripétie dans le détricotage des droits des salariés ?

Lire la suite

Payback (Brian Helgeland, 1999)

Payback

Lire la suite

lundi 2 juillet 2007

Gratin d'aubergines spécial course*

Recette facile pour 3 personnes.
Préparation : 1/2h
Cuisson : 40 minutes
Ingrédients :
  • 6 patates
  • 1 aubergine
  • 500 mL de crème
  • 1 tranche et demi de jambon
  • 1 bonne tranche de Roquefort
  • gruyère rapé
  • muscade, sel, poivre

Pour l'accompagnement :

  • 3 grosses tomates
  • de la chapelure
  • parmesan, poivre, sel
  • gruyère rapé

L'idée est simple : tout couper en morceaux avant de mettre dans un plat à gratin, et faire cuire le tout 40 minutes à thermostat 6 (5 minutes de préchauffage le temps de couper les patates, l'aubergine et le jambon suffisent). Pour ceux qui auraient le souci du détail, ils feront revenir le Roquefort au préalable dans une casserole avec la crème afin de bien uniformiser sa répartition. Muscade, sel & poivre à convenance ; saupoudrer généreusement de gruyère rapé pour le gratinage.

Une fois le gratin enfourné, on peut passer à l'accompagnement : couper les tomates en 2, puis les déposer sur le dos dans un autre plat (vérifier au préalable que tout tient d'une manière ou d'une autre dans le four). Saupoudrer généreusement les tomates de chapelure, de parmesan, de poivre et de sel. Recouvrir également de gruyère rapé et envoyer le plat rejoindre son petit camarade de gratin.

D'ici une 1/2 heure, il sera temps de se mettre à table !




* Pour les gens vraiment débordés mais pas pressés de manger !